9 septembre 2009

Chose vue 14 : en attendant le 128

Au terminus du bus 128, fin d'après-midi.

Le terminus du 128, en haut des collines, est un lieu de prodiges. Sans doute est-ce dû à la présence d'une chapelle au bord de la route. Le 128 arrive donc, bondé, en retard, et s'arrête devant le lieu de culte. Tout le monde descend. Des voitures pressées dépassent le bus.

L'une d'elles est une Skoda défraîchie. Elle commence sa manœuvre puis effectue un petit bond assez étrange avant de stopper au milieu de la route. Un jeune homme au short déchiré en sort. Lentement, fataliste, il contourne son auto et s'arrête de l'autre côté. Il se frotte alors les cheveux d'un air ennuyé, se penche et revient avec la roue arrière droite qui s'était cassée net. Précautionneux, il la fait rouler sur le trottoir et allume son mobile pour appeler un ami.

On a pris encore plus de retard car le chauffeur du bus, qui s'était garé plus haut, a fait trois fois le tour de son engin pour vérifier qu'il n'avait pas été touché par la même malédiction.

3 commentaires:

Mazoutos a dit…

Ca m'a l'air fréquent par chez toi, ce gag de roue qui va son chemin... L'extrait vidéo en lien date du dernier Grand Prix de Hongrie. regarde vers 1'40".
http://www.dailymotion.com/video/x9zcr9_fernando-alonso-hongrie-2009_auto

Ah, et tu as oublié un 's' à 'une d'elles'.

CLAVELUS a dit…

Comme quoi, les modes se répandent très rapidement...

Merci pour le le "elles". C'est corrigé.

guillaumel20 a dit…

Putain, vivement qu'il s'achète une bagnole...