31 août 2010

En revenant de Grenoble


Comme mes nombreux déplacements suscitent à chaque fois une forte émotion populaire, je me sens obligé de te dire deux mots sur mon séjour à la Convention nationale de SF de Grenoble, ce week-end. En vrac, je repense à :

- Gilles Goulet qui m'a accueilli à la gare et transporté partout, ayant même la délicate attention de parfumer sa voiture aux viennoiseries le samedi matin ;

- Roland Lehoucq qui m'a donné son truc pour transformer tous les feux rouges en feux verts (il faut quand même atteindre une vitesse proche de la celle de la lumière) ;

- Jean Marigny dont l'érudition élégante (ou l'élégance érudite) m'a permis de réviser le thème des vampires avant la table-ronde ;

- Charlotte Bousquet, lauréate du prix Elbakin qui est superbe (une couverture de cuir magnifique), avec qui nous avons échangé sur la Bit-Lit de nos rêves ;

- Isabelle dont j'attends de lire la fin de la thèse sur la SF parce que ça va être énorme ;

- Pedro qui a le bon goût d'adorer Joss Whedon ;

- Frédéric, Valérie et Gabriel qui ont lu avec moi des extraits de textes sur les vampires, vendredi soir, éclairés par une frontale, avec un vent contraire, et des complices costumés derrière ;

- René-marc Dolhen qui m'a convaincu d'acheter un petit Notebook (si c'est bien le nom de l'objet) ;

- Bruno Para qui m'a fait découvrir le manga canadien (sic) Scott Pilgrim ;

- Stéphane Gourjault avec qui j'ai des projets improbables de livres vampiriques dont vous êtes l'héroïne ;

- Claire Couturier qui a poussé la conscience professionnelle jusqu'à essayer de m'apprendre les différents massifs qui entourent Grenoble (de mémoire, le Vercors et la Chartreuse, mais j'ai oublié le troisième), tout en mangeant des lasagnes ;

- Ces trois mêmes Bruno, Stéphane et Claire qui ont accepté de servir de cobayes pour tester le jeu Fresco où on rénove une fresque en mélangeant des couleurs ;

- Jerôme Vincent, parce qu'il a la classe ;

- Laurent Gidon qui aime les vampires décadents et déliquescents ;

- Laurent Poujois qui aime les jeux et en parle pendant le banquet du samedi soir (qui n'a pas démérité) ;

- Fabien Fernandez qui, après la vente aux enchères, a affronté courageusement le dédale de Grenoble pour me ramener à l'hôtel avec une copilote défaillante et un GPS pas au mieux de sa forme.

Bon, j'oublie certainement du monde, mais tout ça était bien sympa, à la fois sérieux et bon enfant. Vivement la prochaine édition !

6 commentaires:

Mazoutos a dit…

Ingrat ! Tu oublies de me remercier de ne pas avoir été là !

CLAVELUS a dit…

Mea culpa !

Charlotte B. a dit…

Copilote défaillante ? Mhhhfffff!!!

Anonyme a dit…

avec plaisir.
J'en profite pour passer un petit coucou à Yves et au cinq Laurent :)
fablyrr

Bruno a dit…

Le 3ème tome de Scott Pilgrim sort en septembre !

bruno

CLAVELUS a dit…

C'est commandé !