24 avril 2012

Clavelus Tour : Budapest 1

Comme je te sais friand de mes expéditions, voici la dernière hors-frontières. Tout a commencé le dimanche matin dans un taxi parce que le métro n'était même pas encore en service. Mon chauffeur travaillait depuis six ans dans le milieu. Il m'a raconté que le vomi était le cauchemar des taxi et qu'il avait dû changer de voiture pour cette raison : l'odeur ne s'en va jamais. L'autre cauchemar, ce sont les agressions.

Tout s'est poursuivi dans le désormais familier aéroport de Roissy. J'y étais tellement tôt que j'ai vu la sécurité passer au détecteur juste avant de me fouiller au corps (j'ai un truc qui sonne, va savoir quoi). La même salle d'attente que pour Athènes. Le même bruit de bagages dans le fond. Avec personne nulle part. Peu à peu, ça s'est rempli. Il y avait un piano rouge. Une fille a joué un morceau et un petit garçon s'est approché timidement pour l'écouter.

Voyage sans histoire. Budapest n'a pas changé. J'ai profité de l'après-midi pour me promener en ville avec mon épouse et renouveler un peu mon stock de t-shirt estampillés Budapest (les nouvelles couleurs vont faire fureur sur les salons). La vendeuse a demandé trois fois si j'étais sûr de vouloir le rose.

Le soir, j'étais trop fatigué pour faire autre chose que regarder la saison 2 de Glee sur l'ordinateur portable que je me suis fait offrir avec l'excuse de travailler dessus.

Image : source Wikipédia, Vaci utca

2 commentaires:

Charlotte B. a dit…

J'en déduis que tu as aimé la saison 1. Glee, c'est la vie!

CLAVELUS a dit…

Ma partie préférée reste quand même la première moitié de la saison, mais le reste est sympa aussi (même si c'est du grand n'importe quoi au niveau intrigue).