4 août 2009

Chose vue 9 : le commerce de l'eau

Dans l'après-midi, à Budapest, dans une supérette.

Une vendeuse, sans doute nouvelle, pousse un chariot où s'entassent des bouteilles remplies de sodas multicolores. Elle a du mal et ses espèces de chaussons glissent un peu quand elle prend un tournant et disparaît derrière un rayonnage.

On ne voit plus qu'une seconde vendeuse, plus âgée, plus expérimentée, qui suit le manège d'un œil expert. Son regard se fait de plus en critique.

On entend alors un de ces bruits aquatiques que fait le plastique plein d'eau quand on le frappe. Et puis des bouteilles se mettent à rouler par terre, suivies de près par la vendeuse nouvelle qui les ramasse avec un air d'excuse.

L'autre est restée immobile et muette, figée dans sa désapprobation.

2 commentaires:

Mazouos a dit…

... Et toi, spectateur de la scène, tu ricanes en prenant des notes. Maintenant, voilà la réputation de cette pauvre et innocente victime de ton cynisme ternie aux yeux de ton lectorat. Sadique !

charlotte a dit…

Ah, je ne sais pas pourquoi, ça me rappelle des souvenirs de vacances. Autre chose aussi... Beaucoup plus humain, finalement. merci pour l'anecdote!