18 juillet 2011

Harry Potter 7.2


Nous y voilà, après dix années : le dernier film de la saga Harry Potter. C'est un peu comme l'épisode 3 de Star Wars où, malgré les défauts, on ne peut que ressentir un frisson quand Voldem... non Dark Vador exhale un premier souffle. Du reste, pour mettre toutes les chances du côté du film, je suis allé le voir sur grand écran en 3D avec des lunettes pare-balles. L'occasion de vérifier que la 3D demeure un gadget qui n'ajoute pas grand-chose au film, si ce n'est de l'obscurité et de la confusion.

J'ai été agréablement surpris. Débarrassé des lourdeurs du 7.1, le scénario peut se diriger sereinement vers le duel final. On retrouve les gentils (les amis de Harry) contre les méchants (les Mangemorts), avec les pas-si-méchants-que-ça (les Malefoy) au milieu. La baston dans les décombres du château de Poudlard est assez jouissive. Les effets spéciaux sont soignés et réussis : ceux du dôme de protection et des attaques magiques en particulier. Le casse de la banque Gringott's est aussi un excellent moment.

Mais (car il y a un mais) une fois de plus le réalisateur bute sur les moments d'émotion : la mort du jumeau, ou celle de Snape, m'ont laissé à distance. Pareil pour le baiser Ron-Hermione (mais il m'avait déjà décontenancé dans le roman, par sa mise en scène.) Tout va encore trop vite, les acteurs reviennent parfois pour de simples caméos, on n'a pas le temps de s'attacher. Mention spéciale quand même à Helena Bonham Carter dont le talent s'accommode du peu de temps dont elle dispose à l'écran pour écraser les autres de sa prestation. Ah oui, je reste très sceptique sur la musique d'Alexandre Desplat (même s'il est français et que cocorico).

Au final, à part l'épisode 3, magistralement réalisé par Alfonso Cuarón et dont le scénario était un petit bijou de précision, porté par le jeu de Gary Oldman, l'ensemble de la saga est juste correct avec quelques pics. Il faut dire que le travail de Steve Kloves était quasi impossible dans le cadre de longs métrages. Il n'y a donc plus qu'à attendre une série télévisée Harry Potter, dont le format serait bien mieux adapté avec son rythme annuel, ses possibilités de changer le nombre d'épisodes par saison. On pourrait développer enfin les relations entre les personnages qui font aussi le plaisir des romans, ainsi que les détails de l'univers imaginé par J. K. Rowling. Je propose de harceler HBO pour qu'ils se lancent. Dès maintenant.

En attendant, je vais relire les romans.

4 commentaires:

Nicopompus a dit…

En effet, certaines scènes m'ont aussi laissé dubitatif : j'avais trouvé le combat entre la mère Weasley et Bellatrix particulièrement jouissif et c'était ce que j'attendais : cette scène m'a assez déçu!
Toutefois, l'émotion était au RDV avec la mort de Snape...
L'histoire entre Dumbledore et son ami-amant de jeunesse a été passée à la trappe... on se demande bien pourquoi! ;-)
Mais il y avait des scènes visuellement très belles et réussies...
Des mixed feelings au final.
Absolument d'accord pour le 3e opus : le meilleur et visuellement le plus beau... Quand Poudlard prend littéralement de la hauteur, que c'est beau!
Je ne sais pas s'ils vont oser se lancer dans une adaptation TV, même si une mini série serait particulièrement adaptée comme format

charlotte a dit…

Pour ma part, j'ai préféré le 7.1, justement parce qu'il prend le temps de développer les personnages, en particulier Hermione... Là, on l'a vu hier, en 2D (moi pas aimer 3D, moi néanderthal), et j'ai trovué que c'était un peu rapide sur les relations entre les personnages, certaines morts (celle de Remus, que j'avais oubliée d'ailleurs)complètement zappée, alors que les longs passages entre Harry et Dumbledore dans la gare virtuelle, ou avec ses "proches", sont longs. J'aurais aimé qu'on passe plus de temps avec Rogue (love)... mais bon, contrairement à toi, je trouve les adaptations plutôt réussies dans l'ensemble, à part la 4 - mais c'est parce que je n'avais pas aimé le bouquin, donc plus eu du mal a accrocher - tout en reconnaissant qu'il faudrait peut-être des versions director's cut et une série...

CLAVELUS a dit…

Sinon, je suis le seul à trouver que l'acteur qui joue Ron semble ailleurs sur les deux derniers opus ?

Charlotte B. a dit…

Non, Fab et moi on s'est fait cette remarque aussi. Mais je crois que Rpert Grint est un peu plus âgé que les autres, et fait des trucs indépendants à côté. Après, j'suis pas fan de Ron (jamais compris ce que Hermione faisait avec lui...)